Laboratoire d’Etude et de Recherche sur l’Economie, les Politiques et les Systèmes Sociaux

Historique

A l’origine, le laboratoire se dénommait le Laboratoire d’Études et de Recherches sur l’Économie de la Production (LEREP). Créé en 1976 à l’Université de Toulouse I par une petite équipe d’économistes, sa vocation pluridisciplinaire s’est développée très tôt. Il devait tout d’abord accueillir des gestionnaires puis, un peu plus tard, des juristes, des sociologues et des aménageurs. Ce dernier apport devait justifier le changement d’appellation du Laboratoire (Le Laboratoire d’Étude et de Recherche sur l’Économie, les Politiques et les Systèmes Sociaux), confirmant ainsi sa vocation ouverte aux autres sciences sociales.

Son ancrage territorial sur le site toulousain a été également une réalité institutionnelle qui s’est affirmée tout au long des premières décennies de son histoire. D’abord, durant les années 1980, avec l’accueil d’enseignants-chercheurs venant des deux autres universités toulousaines (Paul Sabatier et Jean Jaurès), puis durant les années 1990, avec l’accueil de plusieurs collègues de Sciences Po Toulouse, de l’Institut National de la Recherche Agronomique, de Toulouse Business School et de l’Ecole Nationale de Formation Agronomique. Son appartenance récente à l’école doctorale de site TESC n’a fait que valider un ancrage établi de longue date. Aujourd’hui, le LEREPS est un laboratoire rattaché à plusieurs établissements (IEP, UT1, UT2J, ENFA) dont la tutelle principale est Sciences Po Toulouse.

Dès sa création, son activité de recherche a été centrée sur l’analyse des structures, des comportements et des décisions des acteurs économiques. Cette analyse s’établit à plusieurs échelles : locale, nationale ou internationale. L’arrivée des collègues d’autres disciplines a permis d’approfondir cette orientation en élargissant le spectre de l’analyse à l’action organisée, que celle-ci soit le fait d’acteurs économiques ou bien celui d’acteurs sociaux.

L’importance accordée à l’analyse de données et à la constitution de bases documentaires est également une constante qui s’est vérifiée dans le temps. La création d’un centre de ressources documentaires, au milieu des années 1990, est venue consacrer cette orientation qui demeure toujours aussi centrale dans l’activité de recherche du laboratoire.

Finalement, l’originalité du LEREPS, comme laboratoire universitaire qui s’est construit démocratiquement tout au long de son histoire, se caractérise par la conviction que les sciences sociales, et en particulier l’économie, ne sont pas des disciplines cloisonnées. Pour être le meilleur dans sa discipline, il faut non seulement connaître parfaitement l’état des théories et des pratiques scientifiques de celle-ci, mais il est tout aussi important de savoir dialoguer avec les autres disciplines car toutes relèvent du même champ social. Quoi de plus naturel alors que l’apprentissage nécessaire – sur un plan scientifique - de ce dialogue prenne le creuset institutionnel d’un laboratoire de recherche : donner du temps – et un temps long – à cet apprentissage fait alors intégralement partie de la démarche scientifique.